Fête de la vie consacrée, Banneux!

En ce 26 avril, la nature est blanche, rose, jaune. C’est le printemps qui éclate de tous ses bourgeons et rend sa création resplendissante. En ce dimanche des vocations, le sanctuaire de Banneux lui aussi se pare d’une multitude de couleurs, blanc, bleu, gis, marrons, violet. C’est la vie consacrée qui s’y rassemble pour louer le Créateur et fêter ensemble la joie de le connaître et d’être à Lui. Beaucoup de religieux, religieuses, membres d’instituts séculiers, de familles religieuses, de communautés nouvelles, de l’ordre des vierges consacrées, de moines, moniales, et bien d’autres se sont rassemblés pour se réjouir du don que Dieu fait à son Église en appelant à lui des hommes et des femmes de tout tempéraments, origines, âges, langues et histoires, pour dire au monde son amour et sa tendresse pour chacun.

La journée s’est déroulée en trois temps forts : Conférence-entretien, témoignages et eucharistie. Le matin, après la prière de louange matinale animée par les fraternités monastiques de Jérusalem, Michelina Tenace du centre Aletti de Rome et frère Jasper de la communauté de Taizé nous ont partagé ce qui fait la spécificité de la vie consacrée : avoir entendu des témoins du Christ, l’avoir rencontré présent au cœur de sa vie et décider à ne rien vouloir mettre au-dessus de Lui, de son amour et de la foi, voilà ce qui est spécifique à toute forme de vie consacrée et surtout voilà ce qui est sa beauté. Cette beauté naît de l’Amour de Dieu pour nous. Il nous transfigure de plus en plus en Celui qui est source de l’union et suscite la réconciliation. Michelina Tenace, pétrie par la spiritualité de l’Orient, nous a invités à devenir des « pieux et des pieuses beaux et belles », c’est-à-dire à travailler à l’avènement en nous de cette beauté de Dieu qui nous habite. Les consacrés sont tous des artistes, car tous essayent de se rendre transparent au Dieu qui les anime, tous travaillent à devenir des êtres de résurrection, des êtres éveillés et qui éveillent le monde à la beauté, bonté et vérité de Dieu.

Le frère Jasper nous a parlé avec beaucoup d’humour de la spécificité de la vie consacrée comme communion avec Dieu et avec les autres dans la certitude que le Christ va revenir bientôt. Cette assurance fait que l’on peut vivre dans une grande simplicité; simplicité qui rend libre; liberté qui nous met au service de l’humanité et de l’Eglise, dans l’écoute de l’Esprit; écoute qui nous révèle souvent des talents et des dons ignorés. Et il conclut en disant, qu’au final, la seule chose que nous puissions donner au Christ, c’est tout simplement, notre vie, car elle seule a de la valeur, elle seule est sacrée.

Après cette conférence-entretien animé avec brio par Vincent Delcorps, un long temps de midi nous a permis de nous rencontrer en grande fraternité.

L’après-midi a été marquée par six témoignages sur le feu qui habite ceux et celles qui ont choisi de se donner corps et âme au Christ comme consacrée dans une communauté nouvelle ou dans le monde, comme moine ou religieux apostolique, comme membre d’un institut séculier ou comme couple engagé d’une communauté nouvelle. Florilège d’appels différents et spécifiques : feu de l’amour qui déborde et est trop grand pour un être tout seul, créativité dans la réponse donnée, relations interpersonnelles habitées et vécue différemment, passion pour la mission, chemin de faiblesse transfigurée, compassion, accompagnement, écoute,… voilà quelques braises partagées. Les danses et les chants qui rythmaient les témoignages illustraient à merveille l’action de l’Esprit qui n’a de cesse de faire surgir avec notre aide les réponses adéquates à notre temps.

Enfin, vers 16h, une Eucharistie festive présidée par Monseigneur Warin, sommet de la journée a scellé cette rencontre. La joie de l’Esprit était palpable dans une assemblée très nombreuse. Oui, il était bon de célébrer et de rendre grâce pour cette joie d’être au Christ et de nous abreuver ensemble à la source de sa Parole et de son Amour donné pour nous avant de repartir confirmés et confortés dans nos vocations.

 

Sr Anne Thielen