Le plus beau jour de leur vie!

Echo de la cathédrale de Tournai

Pascal Cambier, Yannick Letellier et Simon Naveau, les nouveaux prêtres ordonnés:

« Vous avez fait de cette célébration un moment inoubliable » : terminant ainsi son mot de remerciement à la fin de leur ordination, l’abbé Yannick Letellier – qui s’exprimait au nom des trois nouveaux prêtres – a été longuement applaudi par la foule qui emplissait la Cathédrale.

« C’est sans doute le plus beau jour de notre vie », a-t-il dit. Et pourtant c’était un pari totalement fou que de quitter ainsi diplôme, travail et vie pour répondre à l’appel de Dieu. « Comme les apôtres, nous avons voulu suivre le Christ. Pour beaucoup de gens, c’était une décision incompréhensible, et pour nous-mêmes un mystère. Nous ne pourrons jamais oublier ce jour, merci à tous d’avoir fait de cette célébration un moment inoubliable ». Et le nouveau prêtre de lancer : « Priez pour nous ».

Leur première mission?

Des engagements, les trois nouveaux prêtres en ont pris de nouveaux ce dimanche 24 juin. Mgr Harpigny a en effet annoncé officiellement quelle serait leur première mission. Deux d’entre eux, Pascal Cambier et Yannick Letellier, seront insérés dès la rentrée en pastorale territoriale puisqu’ils deviennent vicaires dans une unité pastorale : Pascal dans l’UP de Binche-Estinnes et Yannick dans l’UP des Prieurés. Une mission toute différente attend Simon Naveau : il part à Rome pour quatre ans suivre une formation en exégèse biblique à l’Institut Biblique Pontifical.

Pour en savoir plus…

 

Echo de la cathédrale de Namur

Nicolas Baijot et Noé Vermeer, les nouveaux prêtres ordonnés:

« Je ne voulais pas entendre »
Noé avait 8 ans, Nicolas 10 ans lorsqu’ils ont compris qu’ils allaient consacrer leur vie à Dieu. Cet appel, ils vont l’enterrer au plus profond d’eux… Noé: « Je ne voulais pas entendre. Je savais par contre que je voulais aimer et me donner aux autres. J’ai suivi des cours pour devenir assistant social mais il me manquait l’aspect spirituel ». Noé Vermeer passera deux années, à Sherbrooke, au Canada, dans la Famille Marie Jeunesse. Temps de discernement à l’issue duquel, il entre au séminaire de Namur. Quelques amis très proches étaient dans la confidence. Des amis quelque peu surpris… « C’est que j’étais un sacré guindailleur » confie Noé.
A 21 ans, la vie de Nicolas bascule lorsqu’il se confesse pour la première fois. « J’ai relu ma vie à la lumière de la vérité, de l’amour de Dieu ». Lui qui n’avait jamais fait jusque-là de retraite, se retrouve à Chevetogne. « J’ai compris que je devais vivre de prières et me consacrer à Dieu que c’était sa volonté ». L’abbé Vacca, aujourd’hui décédé, va l’aider dans son cheminement, dans son discernement. Dimanche 17 juin, Nicolas Baijot aura une pensée pour celui qu’il appelait avec beaucoup de chaleur, de tendresse « le père ». En 2016, Nicolas a fait profession solennelle dans la Fraternité Léopold Mandic qui est installée à Malonne.

Leur prochaine mission?

Au fil des années au Séminaire, les deux futurs prêtres ont suivi des cours bien sûr mais aussi participé à la vie des paroisses. Ils ont fait de l’insertion pastorale. Noé Vermeer dont le père est diacre permanent se définit comme un contemplatif mais aussi un missionnaire. « La Belgique est aujourd’hui une terre de mission. Il s’agit d’être au cœur du monde avec le cœur de Dieu ». Il accueillera sa mission, celle qui lui sera donnée par l’évêque, avec bonne humeur. Tout en reconnaissant que si on lui confie un ministère d’écoute, il sera un prêtre très, très heureux.
« Que ta volonté soit faite », se contente de dire Nicolas. « J’ai passé sept années au Séminaire où j’ai été scruté, évalué… Je fais confiance: ils savent où nous serons le mieux pour être au service du diocèse. Nous sommes ordonnés pour être envoyés ».

Pour en savoir plus…

 

Echo de la cathédrale de Malines-Bruxelles

François-Xavier Compté, le nouveau prêtre ordonné:

François-Xavier Compté est originaire de Waterloo. Il a 31 ans et est l’aîné d’une famille de trois enfants. Il a grandi au Brabant wallon et, très vite après sa confirmation, il s’est engagé activement à la paroisse Sainte-Anne de Waterloo.

Après ses humanités au Collège Cardinal Mercier de Braine-l’Alleud, il rejoint Louvain-la-Neuve pour poursuivre des études d’ingénieur de gestion. Parallèlement, il s’engage à la paroisse étudiante Saint-François d’Assise. Durant ses années universitaires, l’appel au sacerdoce se fait plus pressant et il se tourne vers le Service diocésain des vocations, qui l’accompagnera jusqu’à son entrée au Séminaire de Malines-Bruxelles, en 2011. Il est alors envoyé au Séminaire Notre-Dame de Namur, pour suivre sa formation avec les séminaristes des diocèses francophones de Belgique. En 2017, il passe six mois à Oxford, où il suit des cours de théologie et partage la vie de l’Eglise locale.

Après une insertion dans sa paroisse Sainte-Anne d’origine, François-Xavier est envoyé successivement, en stage pastoral, à Malines, à l’Unité pastorale L’Olivier de Jette et à la paroisse Saint-Etienne de Braine-l’Alleud, où il est ordonné diacre le 3 décembre 2017.

Sa prochaine mission?

Après son ordination presbytérale, il sera envoyé au Collège pontifical belge de Rome, pour poursuive des études en théologie fondamentale à l’Université grégorienne.

Pour en savoir plus…

 

Echo de la cathédrale de Liège

Alain-Didier Kitenge-Mulongoy, le nouveau prêtre ordonné:

Pour en savoir plus…

 

Pour retrouver la source et l’intégrale de ces articles, il suffit de cliquer « Pour en savoir plus… »