A quoi sert un moine?

La journaliste Lili Sans-Gêne pose sans complexes les questions que beaucoup n’osent pas poser. Elle est en débat avec le Père Guillaume…

Question de Lili Sans-Gêne:

C’est bien joli, ces moines dans les monastères, comme au Moyen-Âge, mais je ne vois pas bien à quoi ça sert, pour une homme ou une femme, de donner toute sa vie à Dieu en s’enfermant dans un monastère. Ce sont des vies gâchées et inutiles.

Père Guillaume:

A quoi servent les moines? A rien! A quoi servent la diversité des oiseaux, l’infinie variété des fleurs, la profusion de couleurs des couchers de soleil? A rien! A rien, comme nous.

Car la beauté ne sert à rien, ni la bonté, ni la vérité d’ailleurs! L’utilité? C’est vraiment une idée fixe de gens qui n’envisagent l’existence que comme un supermarché ou une boîte à outils! Les faibles et les vieux, les poètes et les artistes, les aventuriers et les conquérants de l’impossible, ça ne sert à rien, comme les moines, mais comme le monde serait ennuyeux sans eux!

Nous faisons donc partie des inutiles heureux qui embellissent le monde! Et tant pis pour tous les grincheux et les irremplaçables qui remplissent les cimetières! Aux yeux des hommes, la prière n’est pas rentable. Pourtant, les moines accomplissent une oeuvre invisible: éloignés du monde, ils le portent par leurs prières, jour et nuit…

 

(publié dans l’1visible n° 72, juillet-août 2016)

 

A bientôt, avec une nouvelle question!

La vie monastique est-elle donc si monotone?!