Où en suis-je ?

Ces quelques questions se proposent d’être un soutien pour faire le point sur ta vie actuelle. Tu peux en choisir seulement quelques-unes. Peut-être est-il bon de garder la trace de ce chemin en écrivant tes réflexions dans un carnet. N’hésite pas à en parler avec un accompagnateur.

1. Mes études ou mon travail me permettent-ils d’évoluer ?
2. Où est-ce que je vis ?
3. Quels sont mes liens avec les membres de ma famille ?
4. Ma vie avec Dieu ?
5. Mes loisirs, comment je les vis ?
6. Quelle place tient l’amitié dans ma vie ?
7. Homme et femme ?
8. Mon corps ?
9. L’Église et moi

1. Mes études ou mon travail me permettent-ils d’évoluer ?
Certains choisissent les études ou la profession qu’ils pratiquent, d’autres pas. Qu’il soit subi ou qu’il soit choisi, il est nécessaire, tôt ou tard, de donner un sens à son travail.

Mes études, mon travail, me permettent-ils d’évoluer ? Si je cherche un emploi ou si j’ai connu des échecs, ai-je trouvé quelqu’un auprès de qui je pouvais, en confiance, chercher conseil ?

«Prenez soin de perfectionner sans cesse vos qualifications professionnelles, afin d’exercer votre métier avec compétence, et, dans le même temps, ne négligez pas d’approfondir votre foi, qui illuminera toutes les décisions que vous aurez à prendre pour le bien de vos frères, dans votre vie personnelle et dans votre travail.» Jean-Paul II.

 

2. Où est-ce que je vis ?
Où ma vie prend-elle ses sources ? En famille ? Dans une chambre, un appart personnel, un kot ou un logement communautaire ?

Mon cadre de vie : qu’est-ce que j’en pense ? Y suis-je à l’aise ? Est-ce simplement une «piaule» ou est-ce un vrai «chez moi» ? L’aménagement de mon cadre de vie favorise-t-il mon travail et ma prière ?

«L’intérieur s’exprime et l’extérieur s’imprime.» A propos, ton cadre de vie, que dit-il de toi ?

 

3. Quels sont mes liens avec les membres de ma famille ?
Ma famille, je ne l’ai pas choisie : je l’ai reçue… Elle m’a, pour une part importante, façonné.

Quelle est ma relation avec ma famille ?

Des événements familiaux m’ont marqué : une naissance, un déménagement, un divorce, un deuil, le chômage, un échec ou une réussite… Quels sont mes liens avec mes parents, quels échanges, quelles «connivences» ? Ou quelles barrières, quelles incompréhensions ?

Quelle image ai-je de mon père, de ma mère ? Comment je vois mon frère, ma sœur ? Est-ce que je les juge ? Ai-je des relations privilégiées avec d’autres membres de la famille (parrain, marraine,…) ?

 

4. Ma vie avec Dieu ?
Souvent, tout part d’une expérience de la rencontre du Seigneur. Pour certains, cette rencontre est très repérable dans leur histoire ; elle est liée à un événement, un temps de retraite, les JMJ ou un rassemblement d’Église, ou encore à une lecture. Pour d’autres, elle s’est faite petit à petit. C’est une présence qui s’est affirmée et a pris corps au fil du temps : rencontres dans un cadre paroissial, découverte de la prière… Ma prière, à quoi ressemble-t-elle ?

Les sacrements, donnés par le Christ, sont source de vie. Ils nous aident à marcher à sa suite, nous ouvrent aux autres, nous rendent témoins de sa présence. Comment est-ce que j’en vis ?

La Bible, quels en sont les passages que j’aime bien ? Y a-t-il des paroles, attitudes, gestes de Jésus qui me parlent?

 

5. Mes loisirs, comment je les vis ?
Dans la nature ? Je fais de la musique ? Je joue au basket ou au tennis ? Je suis un mordu des musées, des expos, de la télé, du ciné, de la vidéo ? Ces loisirs font-ils du bien ? M’épanouissent-ils ?

Quel est le temps que j’y consacre ? Quelles sont les personnes que je rencontre ? Quel est le budget que j’y mets? Sont-ils l’occasion de donner de l’espace et du temps aux autres ?

 

6. Quelle place tient l’amitié dans ma vie ?
En nous créant à son image, Dieu a fait de nous des êtres de relation. Aimé et être aimé, c’est essentiel pour chacun. Là se trouve le sens ultime de l’existence, ce qui fait sa beauté. Aimer, c’est donner le meilleur de soi pour l’autre, chercher le bien de l’autre. C’est sortir de soi pour accueillir l’autre. C’est se construire ensemble. L’expérience de l’amitié et de l’amour, complémentaires, sont le lieu d’apprentissage du don de soi.

Qu’est-ce que j’attends d’un ami ou d’une amie ? Que suis-je prêt à lui donner ? Comment cette relation s’ouvre-t-elle au monde et à d’autres types de rencontres ?

Et l’amour ? L’expérience amoureuse se décline de bien des manières aujourd’hui : simple lien affectif, tendresse, flirt, engagement plus sérieux, projet durable. En tout cela, qu’est-ce qui me construit vraiment ? Comment cela m’aide-t-il à grandir ? Suis-je assez clair dans mes amitiés? Suis-je capable de faire une différence entre l’amour et l’amitié ?

 

7. Homme et femme ?
Homme ou femme ? Impossible d’échapper à cette constatation. La différence sexuelle structure tout mon être. Elle commande mes relations aux autres. Savoir reconnaître en moi l’homme ou la femme. En accepter la grandeur… et les limites. Tout en moi en est marqué : mes attitudes, mes réactions, mes goûts, mon caractère, mes raisonnements. La différence est source de joie. Mais elle peut aussi engendrer des peurs, des incompréhensions, des blocages.

Avec les filles (ou avec les garçons), suis-je à l’aise ou pas ? Est-ce que je pense au mariage ? Ai-je le désir d’une vie donnée entièrement dans le célibat ? Qu’est-ce qui me guide ou me pousse vers un tel choix ? A propos, être chaste, qu’est-ce que cela signifie pour moi ?

 

8. Mon corps ?
Mon corps me met en relation avec toute chose, avec les personnes. Il est mon extériorité. Il m’inscrit dans l’espace et dans le temps. Il a ses exigences : nourriture, entretien physique, repos. Il a ses limites qu’il me faut apprendre à reconnaître. Que signifie pour moi le respecter ? Est-ce que je vis simplement avec ma tête ? Être en forme physiquement, est-ce important pour moi ?

Mon corps est langage : il me révèle. Ma manière d’être, ma démarche, mes vêtements parlent de moi. Est-ce que je m’accepte comme je suis ? Quelle estime ai-je de mon propre corps ? Est-ce que je porte un masque en certaines circonstances ?

 

9. L’Église et moi ?
Suis-je en lien avec une communauté de chrétiens ? Comme consommateur ou comme acteur ? Comment s’exprime mon appartenance à l’Église ? Ce que vit l’Église trouve-t-il une résonance en moi ? Mon attachement à l’Église est-il confiant?