Prier, première étape pour discerner ta vocation

Toute vocation dans l’Église est réponse à l’appel de Dieu. La prière est donc fondamentale pour les vocations. Car, sans la prière, il n’est pas possible d’entendre cet appel et de se rendre disponible à la volonté de Dieu sur nous-mêmes et sur l’Église.

L’Évangile, d’ailleurs, nous montre souvent Jésus qui prie. Il prie spécialement avant chaque étape importante de sa vie : à son baptême, lors du choix des douze apôtres, à la transfiguration, au mont des Oliviers, sur la Croix… Cette prière de Jésus est un moment de rencontre et d’intense communion avec son Père. Comme on le voit lors de l’agonie à Gethsémani, il s’agit, pour Jésus, d’accorder sa volonté d’homme à celle du Père : «que ce ne soit pas ma volonté mais la tienne qui se réalise» (Lc 22,42).

Jésus est ainsi le modèle par excellence de toute vocation, de toute réponse à l’appel de Dieu. Car toute sa vie a été accordée à la volonté du Père, même si cela a été parfois un dur combat, comme lors des tentations au désert ou, avant sa passion, au mont des Oliviers.

Aujourd’hui encore, sans la prière, il n’y aurait pas de vocation dans l’Église. Quand Jésus envoie ses disciples et constate que «la moisson est abondante mais les ouvriers sont peu nombreux», il ne leur dit pas : «allez embaucher d’autres ouvriers». Il leur dit : «priez le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers à sa moisson» (Lc 10,2). Car, dans le champ de l’Église, c’est Dieu lui-même qui embauche.

La mission de prier le maître de la moisson se prolonge à travers tant d’hommes et de femmes qui prient pour les vocations dans l’Église. Il est possible de prier seul ou en groupe. Pour vous aider, il existe des textes de prière pour les vocations. Vous pouvez également rejoindre un groupe de prière ou le monastère invisible.