Neuvaine Jour 4 : Accueillir la Parole de Dieu

Jour 4 : « Accueillir la Parole de Dieu »

Mode d’emploi de la neuvaine :

  • Je me mets dans mon espace prière (seul ou en famille) et j’allume une bougie
  • Je fais un signe de croix pour me mettre en présence du Seigneur
  • Je prends le temps d’accueillir la présence du Seigneur (en silence ou en chantant un chant à l’Esprit Saint par exemple)
  • Je lis le « texte pour méditer »
  • Je prie pour une vocation particulière (pour les baptisés)
  • Je confie au Seigneur toutes les personnes qui vivent déjà de cette vocation autour de moi et toutes celles qui sont appelées à y répondre
  • J’offre au Seigneur la prière de la neuvaine
  • J’écoute le chant proposé
  • Je remercie le Seigneur pour ce temps avec Lui et je fais mon signe de croix

Un texte pour méditer :

« Accueillez dans la douceur la Parole semée en vous ; c’est elle qui peut sauver vos âmes. Mettez la Parole en pratique, ne vous contentez pas de l’écouter : ce serait vous faire illusion. Car si quelqu’un écoute la Parole sans la mettre en pratique, il est comparable à un homme qui observe dans un miroir son visage tel qu’il est, et qui, aussitôt après, s’en va en oubliant comment il était. Au contraire, celui qui se penche sur la loi parfaite, celle de la liberté, et qui s’y tient, lui qui l’écoute non pour l’oublier, mais pour la mettre en pratique dans ses actes, celui-là sera heureux d’agir ainsi »

(Lettre de saint Jacques Apôtre 1, 21b-25)

Prière :

« Écouter ta Parole, Seigneur, la méditer, la mettre en pratique… tel est le chemin du disciple qui désire construire sa maison sur le roc. Ce chemin est semé d’embûches…. aussi, donne-moi, Seigneur, ‘un cœur qui écoute’, qui s’attache à ta Parole et vit en étroite familiarité avec elle jour et nuit. Peu à peu, je lui permettrai de s’installer dans mes pensées et d’imprégner mes tâches quotidiennes. Alors, face aux tempêtes de l’existence, petites et grandes, elle demeurera la ‘lampe sur mes pas’ (Ps 118) : le point d’ancrage qui demeure solide quand il n’y a plus rien. Ainsi, ton Verbe, peu à peu, prend chair dans notre vie »

(d’après Christine Florence)

Chant « Comme un souffle fragile » (Isabelle Gaboriau)

https://www.youtube.com/watch?v=diFcenYZAjo

Suivez-nous aussi sur la page Facebook : « Un appel à ne pas manquer ».

Merci au Service Diocésain de Tournai d’avoir composé cette neuvaine…!