Neuvaine Jour 5 : Rencontrer des témoins

Jour 5 : « Rencontrer des témoins »

Mode d’emploi de la neuvaine :

  • Je me mets dans mon espace prière (seul ou en famille) et j’allume une bougie
  • Je fais un signe de croix pour me mettre en présence du Seigneur
  • Je prends le temps d’accueillir la présence du Seigneur (en silence ou en chantant un chant à l’Esprit Saint par exemple)
  • Je lis le « texte pour méditer »
  • Je prie pour une vocation particulière (pour les baptisés)
  • Je confie au Seigneur toutes les personnes qui vivent déjà de cette vocation autour de moi et toutes celles qui sont appelées à y répondre
  • J’offre au Seigneur la prière de la neuvaine
  • J’écoute le chant proposé
  • Je remercie le Seigneur pour ce temps avec Lui et je fais mon signe de croix

Un texte pour méditer :

« Le lendemain encore, Jean se trouvait là avec deux de ses disciples. Posant son regard sur Jésus qui allait et venait, il dit : ‘Voici l’Agneau de Dieu’. Les deux disciples entendirent ce qu’il disait, et ils suivirent Jésus. Se retournant, Jésus vit qu’ils le suivaient, et leur dit : ‘Que cherchez-vous ?’ Ils lui répondirent : ‘Rabbi – ce qui veut dire : Maître –, où demeures-tu ?’. Il leur dit : ‘Venez, et vous verrez’. Ils allèrent donc, ils virent où il demeurait, et ils restèrent auprès de lui ce jour-là. C’était vers la dixième heure (environ quatre heures de l’après-midi). ‘ André, le frère de Simon-Pierre, était l’un des deux disciples qui avaient entendu la parole de Jean et qui avaient suivi Jésus. ‘ Il trouve d’abord Simon, son propre frère, et lui dit : ‘Nous avons trouvé le Messie’ – ce qui veut dire : Christ. André amena son frère à Jésus. Jésus posa son regard sur lui et dit : ‘Tu es Simon, fils de Jean ; tu t’appelleras Kèphas’ – ce qui veut dire : Pierre. Le lendemain, Jésus décida de partir pour la Galilée. Il trouve Philippe, et lui dit : ‘Suis-moi’. Philippe était de Bethsaïde, le village d’André et de Pierre. Philippe trouve Nathanaël et lui dit : ‘Celui dont il est écrit dans la loi de Moïse et chez les Prophètes, nous l’avons trouvé : c’est Jésus fils de Joseph, de Nazareth’. Nathanaël répliqua : ‘De Nazareth peut-il sortir quelque chose de bon ?’. Philippe répond : ‘Viens, et vois’. Lorsque Jésus voit Nathanaël venir à lui, il déclare à son sujet : ‘Voici vraiment un Israélite : il n’y a pas de ruse en lui’. Nathanaël lui demande : ‘D’où me connais-tu ?’. Jésus lui répond : ‘Avant que Philippe t’appelle, quand tu étais sous le figuier, je t’ai vu’. Nathanaël lui dit : ‘Rabbi, c’est toi le Fils de Dieu ! C’est toi le roi d’Israël !’ Jésus reprend : ‘Je te dis que je t’ai vu sous le figuier, et c’est pour cela que tu crois ! Tu verras des choses plus grandes encore’. Et il ajoute : ‘Amen, amen, je vous le dis : vous verrez le ciel ouvert, et les anges de Dieu monter et descendre au-dessus du Fils de l’homme’ ».

(Evangile de Jésus-Christ selon Saint Jean 1,35-51)

Prière :

« Tu ne nous appelles pas à une Église de rêve, ni à une Église de purs. Toi Seigneur, tu sais voir au-delà des apparences : comme beaucoup, je suis embauché pour ton Royaume alors que j’ai les mains sales et les jambes lourdes. Par-dessus tout, Seigneur, permets-moi d’écouter la parole de ton Fils ressuscité ‘Je vous donne la paix’. Que le fruit attendu de nos rencontres soit cette paix intérieure qui permet de s’ouvrir aux joies, aux peines, aux attentes et aux espoirs des autres ; qui invite à combattre cet esprit de morosité qui rend sourd aux vraies urgences ; qui donne assez de souplesse pour bousculer tous les plans même les plus pastoraux ! Et accueillir la nouveauté de chaque personne. Oui, donne-moi cette paix qui me permettra, si tu le veux, d’être témoin de ton amour pour tous »

 Chant « Christ aujourd’hui nous appelle » (chant liturgique)

https://www.youtube.com/watch?v=2IRbC6zIEFo

 

Suivez-nous aussi sur la page Facebook : « Un appel à ne pas manquer ».

Merci au Service Diocésain de Tournai d’avoir composé cette neuvaine…!