Où est-il ton Dieu?

Méditation pour le Jeudi Saint

 

Le voici, il s’est levé de table, il a pris un linge, un bassin.

Il a pris de l’eau.

Peut-être ses disciples ont-ils cru qu’il allait une fois encore changer l’eau en vin !

Il s’est agenouillé devant ses disciples, doucement, humblement,

de peur de les effaroucher !

 Il a versé l’eau dans le bassin, et s’est mis à leur laver les pieds.

 

Il est là sans mot.

Il sait la douceur de ce geste. Marie vient de lui offrir ce service, il y a quelques jours seulement, à Béthanie.

Il a appris d’elle la beauté du geste, la délicatesse du toucher.

 

Où est-il ton Dieu ?

Là, baisse les yeux, regarde, à hauteur du pauvre, du petit !

Là, à genoux devant toi, mendiant ton accueil.

 

Oui, ton Dieu a retroussé ses manches, et s’est mis au service.

Il n’a pas choisi, il ne s’est pas dit : «  Celui-là il est avare, un jour il va me vendre. Celui-là, c’est un lâche. Celui-là, cinq contre un qu’il me laissera tomber ! alors, je passe leur tour ! »

 

A tous, il a lavé les pieds, simplement, tout bonnement, avec la tendresse de son cœur pour seul parfum.

 

Il est là à tes pieds.

Il mendie ton accueil.

Qu’as-tu à lui donner ?

Il voudrait l’espace de ton cœur,

Il voudrait le creux de ta vie,

Il voudrait verser sur tes plaies, l’eau de son amour,

 

Il voudrait te partager son pain, et son vin!

Il voudrait te confier sa vie !

sr Thérèse-Marie, bénédictine à Hurtebise  (source)